Littérature

2021 : une année réussie pour Jean d’Amérique

2021 est décidément l’année de Jean d’Amérique. Le jeune écrivain fait carton plein en raflant au cours de cet exercice littéraire pas moins de trois prix.

L’auteur aux multiples talents accumule les récompenses. Romancier, dramarturge, poète, Jean d’Amérique se distingue par la force du verbe qui l’habite. Primé pour chacune de ces catégories, il paraît clair que Jean d’Amérique sait habilement tordre le cou aux mots. Aucun genre ne lui résiste, il excelle en tout et partout. Plus connu pour sa poésie généreuse et envoûtante, Jean démontre avec maestria qu’il est possible de marier les genres pour en faire « un archipel de feu ».

Le 26 septembre dernier, il a remporté le prix RFI Théâtre avec son texte «Opéra poussière». Cette pièce met en valeur l’héroïne Sanite Belair qui est traitée en parent pauvre dans l’histoire nationale.

Pour son recueil de poèmes intitulé « Atelier du Silence » (Cheyne, 2020), le poète a décroché le prix Apollinaire Découverte. Remis le 15 novembre, cette distinction couronne chaque année » en dehors de tout dogmatisme d’école ou de technique » l’œuvre d’un auteur de poésie pour son originalité et sa modernité. Le prix Découverte est consacré à un jeune auteur remarquable.

Son premier roman “Soleil à coudre” publié aux éditions Actes Sud a été sacré Prix SGDL du premier roman. C’est visiblement la saison des prix pour l’originaire de Côtes-de-Fer.

Et, pas plus tard que le 24 novembre dernier, il a reçu le prix Fetkann Maryse Condé pour son recueil de poésie, Rhapsodie Rouge.

Directeur artistique du festival Transe Poétique, Jean d’Amérique a connu une année littéraire riche en distinctions et récompenses. Cet habitué des prix vient ainsi de mieux garnir son palmarès. Il attendait peut-être cette consécration « avec du retard dans la gorge ».

Wislin Prévil

Wislin Altaïr Prévil est étudiant à la Faculté d'Agronomie et de Médecine Vétérinaire de l'Université d'Etat d'Haïti. Amateur éclairé de lecture et d'écriture, il garde la ferme conviction que le pays tant rêvé ne peut découler que d'une jeunesse éduquée et soucieuse.
Bouton retour en haut de la page