Startup

iJacmel : une application destinée à la promotion de la ville de Jacmel

iJacmel est une application mobile qui installe tout Jacmel sur votre smartphone. Conscient de la difficulté des visiteurs pour repérer les centres d’hébergement, de restauration et de loisirs avant et même pendant leur séjour dans la première ville touristique du pays, le groupe de jeunes porteur de l’initiative entend par cette application y apporter non pas une solution, mais bien la solution.

La page d’accueil de l’application présente un menu offrant une panoplie de fonctionnalités, dévoilant chacune une facette différente de ce joyau du Sud-Est. iJacmel est un guide touristique mobile, mais pas que. En effet, l’application comporte, entre autres, une galerie des personnalités littéraires ayant marqué la ville, un service de réservation en ligne pour les touristes, un répertoire d’artistes, de producteurs musicaux etc, un marketplace pour les achats sur place. Des services, les uns plus intéressant que les autres pour satisfaire la curiosité et les besoins de tous ceux désireux de faire connaissance virtuellement ou sur place avec cette ville reconnue et prisée pour ses belles plages et son architecture coloniale.

L’application est disponible sur App Store, c’est-à-dire accessible à tous les utilisateurs d’iPhone. Ceux utilisant Android vont devoir patienter un peu, souligne le coordonnateur de la plateforme, M. Fridjy Compère.

Ce que vous trouverez sur l’application…

iJacmel propose plusieurs fonctionnalités qui seront utiles aux utilisateurs de iOS (et bientôt Android).

  1. Grace à la section Guide Tour, préparer une visite à Jacmel est une affaire de quelques clics. Dans cette section de l’application, les utilisateurs qui souhaitent faire du tourisme pourront préparer leur séjour à l’avance utilisant l’application pour réserver leurs hôtels, choisir leurs restaurants. D’autant plus, s’ils souhaitent visiter des sites touristiques, l’application leur indiquera l’itinéraire, le montant à payer, la tenue adéquate. De ce fait les utilisateurs qui veulent faire du tourisme virtuel ou autres trouveront la possibilité de préparer leurs voyages des semaines à l’avance ou de voyager via leur téléphone puisque le séjour est aussi disponible sur notre application.
  2. Le marketplace d’iJacmel permettra aux utilisateurs qui vivent à Jacmel de vendre et acheter en ligne. Etant donné qu’à Jacmel le commerce en ligne n’est pas encore opérationnel, cette partie de l’app dynamisera l’économie de la ville et de ce fait intéressera tout utilisateur vivant ou de passage à Jacmel.
  3. Grace à la section J.M.I (Jacmel Music Industry), nous permettrons aux utilisateurs de faire connaissance avec les artistes, producteurs, beatmaker de Jacmel ainsi que leurs œuvres. Ceux qui ont un goût pour la musique trouveront un intérêt de naviguer sur l’application.
  4. Dans « Catalogue », iJacmel réalise cet objectif d’être une référence en matière de statistique car les utilisateurs auront accès à multiples informations comme le nombre d’hôpitaux, d’universités, de cliniques, d’écoles, de maisons de transfert, de quincailleries, de cabinets d’avocat etc. Une liste de toutes ces entreprises, ainsi que leurs positions géographiques seront également disponibles sur l’application. De ce fait, les utilisateurs pourront par le biais de l’application savoir où se trouve un hôpital par exemple et savoir l’itinéraire pour s’y rendre facilement. L’application est une source de savoir pour quiconque souhaitant enrichir sa culture générale. En effet, elle met en exergue certains moments de l’histoire de la ville de Jacmel, ses héros, ses vestiges, ses écrivains, ses peintres et leurs œuvres ainsi que son carnaval. Nous serons donc le réservoir de la culture jacmélienne.
  5. Que l’utilisateur soit un salarié, demandeur d’emploi, travailleur indépendant, ou un étudiant le jobbing peut lui aider à compléter ses revenus, développer une compétence ou répondre à un besoin ponctuel.
  6. Grace à la section évènements, l’utilisateur pourra disposer d’un ensemble d’informations lui permettant de planifier ses activités et être au courant de tous les événements culturels, artistiques, sportifs organisés à Jacmel.

iJacmel est une application mobile permettant de découvrir la cité d’Alcibiade Pommayrac, donc de faire un tour à Jacmel derrière l’écran même de votre smartphone. Et aussi elle rend les données sur la ville de Jacmel plus accessibles. Des données que nous jugeons utiles et pertinentes pour intéresser tous les visages de la société à savoir les investisseurs, les professeurs, les personnalités politiques, les organisations, les magistrats, les écoliers, les étudiants, les touristes etc.

De ce fait, iJacmel fait de Jacmel la première ville entamer la révolution 4.0. Jacmel rentre désormais dans le petit groupe des villes intelligentes dans le monde.

iJacmel a été conçue et exécutée par trois jacméliens : Othniel JEAN, Fridjy COMPÈRE et Grégory BLAISE.

Othniel JEAN : Etudiant en 4e année en économie appliquée au CTPEA (Centre Technique de Planification et d’Économie Appliquée), il est le full stack développeur de l’application.
Fridjy COMPÈRE : Etudiant en 3e année en gestion des affaires à l‘ENST (Ecole Nationale Supérieure de Technologie) est celui qui s’est chargé du contenu de l’application.
Gregory BLAISE : Graphiste professionnel du nom de Cipah Graph, il est le graphiste de l’application.

Par ailleurs, le staff est composé de :

  • Joe DOUILLY : Etudiant en gestion des affaires à l’ENST (Ecole Nationale Supérieure de Technologie).
  • Kensia JEAN : Etudiante en Sciences Juridiques à l’Université Quisqueya.
  • Widler Jean : Etudiant en Sciences Juridiques aux Facultés des Droits et des Sciences Économiques de Limoges.
  • Guichard BON : Etudiant finissant en sciences juridiques à la FDSE/UEH (Faculté de Droit et des Sciences Economiques / Université d’Etat d’Haïti).
  • Yvan LAFONTANT : Etudiant en sciences informatiques à l’ESIH (Ecole Supérieure d’Infotronique d’Haïti).
  • Claude DESIR : Etudiant en Télécommunications à CANADO Technique.
  • Bregard PAYEN : Etudiant en sciences informatiques à l’Université Quisqueya.

Bouton retour en haut de la page