Éditorial

Mort de Jovenel Moïse. Doutez !

En ce moment, il va sans dire que vous faites face à un flux bouleversant d’informations. Des « vérités » fusent de toutes parts. De nulle part. Les unes plus opaques que les autres. Chacune arborant son brin d’incohérence. Certaines sentant le mensonge des kilomètres à la ronde ; d’autres, des opinions, se travestissant en évangile.

Depuis la mort de l’ancien président de facto, Jovenel Moïse, survenue dans la nuit du 6 au 7 juillet dernier, tout le monde se pose des questions sur les circonstances du drame, sur les auteurs de l’assassinat, etc. Très tôt des pistes ont été servies.

Il s’agirait d’anciens militaires colombiens, près de 26, identifiés comme des mercenaires, au service de l’on ne sait quels commanditaires. Les autorités colombiennes parlent de quatre entreprises qui les auraient « recrutés ». Et très tôt appréhendés par la police.

D’autres révélations soutiennent que ces mêmes Colombiens auraient été piégés, qu’ils seraient au contraire venus à la rescousse de l’ex première dame de facto et de sa fille.

Un certain James Solages, qui, selon les dires de la police nationale d’Haïti, accompagnait les mercenaires en tant que traducteur aurait avoué à la DCPJ qu’il aurait lui-même « exécuté » l’ancien président de facto, Jovenel Moïse.

Et l’ex première dame de facto sur son lit d’hôpital de diffuser, ce matin sur sa page Twitter, une allocution préenregistrée aux relents fallacieux sur les circonstances du drame qui a emporté son défunt mari, pointant du doigt des potentiels groupes qui pourraient avoir une dent contre ce dernier. Enregistrement relayé en primeur par des médias peu fiables depuis la veille au soir.

Lire aussi >>> Comment éviter la désinformation

Il est tout à fait normal que ces informations vous titillent l’esprit, vous invitent à la réflexion. Mais dites-vous que ces pistes ne vous seraient servies aussi généreusement pour rien. Doutez ! Doutez quand même que ces prétendues vérités, ces corrélations et coïncidences puissent être des raccourcis pour vous plonger dans des analyses toutes faites.

Vous serez tentés de faire des conclusions hâtivement. Le cas échéant, vous en viendrez à louer votre clairvoyance. Votre profondeur d’esprit. Eurêka ! CQFD ! Mais, prenez garde. Il se peut que vous soyez manipulés.

Sachez aussi qu’il n’y ait de perspicacité que dans le fait de toujours douter. Et la meilleure attitude qui s’impose désormais c’est le doute. Doutez ! Faites preuve de profondeur. Passez toutes les informations qui parviennent trois fois au crible. Même celles venant de votre quotidien préféré ou des sources officielles. La vraie information, la plus fidèle à la vérité est celle exempte de la moindre parcelle de faux. Si ce n’est vrai qu’en partie c’est que ce n’est pas vrai du tout.

La vérité, la vraie, luira un jour. Peut-être. Alors, comment parviendra-t-on à reconnaître cette dernière vérité, celle dénuée de tout faux, la vraie ? Quand faudra-t-il cesser de douter ? N’ayez crainte ! Cette dernière vérité s’établira par elle-même. Elle s’imposera. Et votre esprit de discernement, aiguisé de tant d’exercices de doute, l’assimilera sans problème.

Mike Préval

Un amoureux de la vie, des lettres et des images…

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page