Société

Vous vous faites peut-être agresser sexuellement sans le savoir. Découvrez comment

Cet homme, avait-il le droit de vous tapoter les fesses soi-disant « amicalement » ? L’a-t-il fait dans cet objectif ou dans celui d’assouvir une quelconque pulsion sexuelle ?  Ce bisou sur ton front, est-il innocent ? Ces embrassades répétées, ne cachent-elles rien ? Qu’en est-il de ces blagues sur la grosseur de vos seins ? Cette petite main sur votre cuisse ? Face à toutes ces interrogations, on ne peut se poser qu’une seule question : quelle est la frontière entre amicalité et harcèlement ?

Gestes déplacés, montrer ou envoyer des photos non souhaitées à caractère sexuel, parfois, les plaisanteries entre amis peuvent déraper dans l’illégalité. Mais avant toute chose, il faut comprendre ce qui vous arrive, et savoir comment remédier à la situation. D’abord, vous devez savoir que peu importe votre âge ou votre sexe, vous pouvez être victime d’agression sexuelle.

Plusieurs mythes circulent sur les agressions sexuelles subies par les hommes. Ces derniers sont des « chanceux » s’ils se font agresser sexuellement par une femme. En réalité, les traumatismes peuvent être les mêmes et parfois plus graves pour un homme qui a peur d’être ridiculisé s’il porte plainte parce que dans la société, en général, un homme doit être fort, être capable de se défendre…

Contrairement à la croyance populaire, les violences sexuelles ne se résument pas seulement au viol. Elles regroupent tout acte sexuel non désiré, commis par une personne sur une autre.  Elle n’est jamais acceptable, et si ça vous est déjà arrivé, sachez que ce n’est jamais de votre faute parce que les agresseurs, hommes et femmes, utilisent toujours des techniques souvent très subtiles pour arriver à leur fin.

Techniquement parlant, la loi haïtienne ne reconnait pas le harcèlement sexuel, mais au contraire deux niveaux d’agressions sexuelles : les agressions avec violence, parmi lesquelles on trouve le viol et les agressions sans violence qui regroupent l’exhibition sexuelle, l’attentat à la pudeur, le harcèlement sexuel proprement dit.

Une agression sexuelle est un geste à caractère sexuel, avec ou sans contact physique. Ce geste est commis sans le consentement de la personne qui le subit ou par une manipulation affective ou du chantage. L’agression sexuelle peut impliquer un ou plusieurs types de gestes ou d’activités à caractère sexuel comme des attouchements, des baisers à caractère sexuel, la pénétration ou tentative de pénétration, un texto à caractère sexuel (cyberharcèlement) non désiré et certainement, d’autres activités de nature sexuelle. Toutes les actions précitées, sont-elles des agressions sexuelles ? Oui, du moment que vous n’aviez pas donné votre consentement.

En effet, la violence sexuelle est un terme qui englobe toutes les formes de violence, physiques ou psychologiques, qui se manifestent de façon sexuelle : agression, exploitation, prostitution juvénile ou proxénétisme. Peu importe la forme qu’elle prend, la violence sexuelle entraîne de lourdes conséquences sur la victime, surtout quand l’auteur est un proche qui a une autorité sur elle.

En matière d’agression sexuelle, personne n’est à l’abri. À l’école, à l’église, au bureau, à l’hôpital, à la maison, vous pouvez vous faire agresser n’importe où et parfois, sans même vous en rendre compte. Le plus important, c’est d’arriver à comprendre à temps ce qui vous arrive et de le dénoncer.

Marckenley Élie

Marckenley Elie est un passionné de la lecture. Rédacteur à Rektili, il pense qu'on peut lutter contre la désinformation qui est toxique et meurtrière.
Bouton retour en haut de la page